Est-ce que parler du suicide donne des idées?

Il vous est très certainement arrivé, à travers les années, d’entendre des phrases comme « Il ne faut pas parler du suicide, ça pourrait donner des idées » ou « Une menace de suicide, c’est de la manipulation ». Qu’en avez-vous pensé?


Il peut parfois être difficile de faire la part des choses entre les mythes et la réalité. Voici quelques vrai ou faux pour vous aider à y voir plus clair!


« Les gens qui se suicident sont lâches »

Vrai ou faux?



« Les personnes qui menacent de se suicider veulent attirer l’attention »

Vrai ou faux?



« Les personnes suicidaires sont formellement décidées à mourir »

Vrai ou faux?


« Le suicide se produit sans avertissement »


Vrai ou faux?


« Parler du suicide encourage le passage à l’acte »


Vrai ou faux?


En tout temps, si vous êtes face à une situation qui vous inquiète, n’hésitez pas à contacter nos intervenants au 1-866-APPELLE (277-3553). Ceux-ci sont disponibles 24/7 pour vous écouter, vous conseiller et vous aider. Ils sont même en mesure de prendre une situation en charge tout en maintenant votre anonymat si vous le désirez.


Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la façon de repérer une personne vivant de la détresse et de la diriger vers les ressources d’aide appropriées, la formation « Agir en sentinelle pour la prévention du suicide » saura parfaitement répondre à vos attentes!


D’ailleurs, les prochaines formations auront lieu le 20 octobre à Baie-Comeau et le 16 novembre à Forestville. Pour obtenir plus d’information sur ces dates de formation ou pour vous inscrire, contactez Mme Suzie Bussières au 418-295-2101 #0.


** Ces mythes et réalités sont tirés du cahier de participants de la formation « Agir en sentinelle pour la prévention du suicide » conçu par l’Association québécoise de prévention du suicide.

13 vues0 commentaire